FAQ

 

  • Fro vu’ mengem Meedchen: Ass Dänemark daat beschte Land ?
  • Ech: Wou gees de an t’Schoul ?
  • Mäin Meedchen: zu Lëtzebuerg
  • Ech: Wou sin deng Frenn ?
  • Mäin Meedchen: zu Lëtzebuerg
  • Ech: Wou ass deng Famill ?
  • Mäin Meedchen: zu Lëtzebuerg
  • Ech: Dann ass Lëtzebuerg daat beschte Land !

E Premier zu Lëtzebuerg matt engem Numm ‘wéi Dos Santos oder Di Rupo ?

Nee, ech mengen de Moment ass nach nett komm dass mir e Premier kréien matt engem Numm ‘wéi Dos Santos oder Di Rupo. De Rassismus huet ofgeholl zu Lëtzebuerg mais de Lëtzebuerger bleiwt leider nach ömmer ziemlich konservativ an dese Froen. Mir hun zwar Ministeren matt auslännesch Nimm mais daat ass nach ömmer marginal. Daat heiten soll och keng Kritik sinn mais eng Ureegung fir ze iwwerlé’en. Ech mengen och dass mir mussen den EU-Auslänner hei den droit de vote ginn, mir sinn jo schliesslech an Europa. Ob mir et wöllen oder nett ! Kuckt och emol ennert dem Fendel vum Roude Léiw.

Pourquoi je crois ?

Moi je pose la question: pourquoi ne pas croire ? Pour moi c’est tellement évident qu’il existe un Dieu et que ce Dieu nous a donné une morale que je n’arrive pas à croire qu’on ne puisse pas croire. D’une certaine façon je respecte quand même ceux qui ne croient pas en Dieu mais qui croient en leur-même et sont quand même heureux dans la vie. Oui c’est vrai prier c’est demander, moi je prie le soir parce que je demande quelque chose à Dieu. Pas tous ceux qui prient ont des problèmes. Je sais je devrais prier par devoir, par soumission, par amour. Non ma foi ne m’aide pas à être heureux dans la vie mais elle a aidé mon couple par exemple. Sans notre foi nous nous serions séparés depuis longtemps. La foi nous fait croire en quelque chose de supérieur, quelque chose qui peut tout, qui est au-dessus de tout. La foi me donne une certaine discipline. La foi me donne aussi un certain espoir, sans la foi je n’aurais pas pu me sortir de certaines situations difficiles. Je pose une autre question: est-ce qu’il y a une alternative ? Je ne connais pas d’alternatives à Dieu, je n’ai pas autre choix que de croire. Le monde nous montre des alternatives: l’argent, le plaisir, le sexe, le “moi”, le pouvoir, la violence mais ce sont des alternatives qui mènent tôt ou tard à la perte ou au meilleur des cas un vide. Donc la foi me donne aussi un sens à beaucoup de choses. Or ceci ne veut pas dire que je vois partout un sens, loin de là ! Mais j’ai l impression que je ne peux pas vivre sans Dieu et sans croire. Oui Dieu permet des guerres, des catastrophes naturelles, des tragédies humaines. Ce sont des questions où on ne trouvera jamais de réponses. Mais il est vrai aussi que dans des moments difficiles, je prends l’exemple d’un tremblement de terre où on a tout perdu, beaucoup se rapprochent davantage à Dieu. C’est le grand paradoxe. Dieu veut nous voir heureux, celui qui est triste est souvent égoïste. La foi me fait être en paix avec les autres – pas tous mais avec un nombre suffisant pour me permettre à survivre ou plutôt pour garder un certain équilibre psychologique. Oui il y a des gens qui utilisent le nom de Dieu pour faire du mal, oui l’Eglise est corrompue mais la foi n’a rien à voir avec ça. La foi n’est pas une garantie pour être en paix avec soi-même. Je dois aussi admettre que la foi n’est pas tout, il ne faut pas voir Dieu partout. Croyez en Dieu mais croyez aussi en vous-mêmes !

Quelle est la meilleure religion ?

La réponse va peut être vous surprendre mais de toutes les religions que j’ai analysé c’est finalement l’islam qui me paraît être la religion théologiquement la meilleure: principes clairs et simples, absence d’une Eglise surpuissante mais grande démocratie de la base, littérature assez complète et régissant tous les aspects de la vie et grande spiritualité. Si vous cherchez plutôt l’harmonie, les religions d’orient, hindouisme, bouddhisme, confucianisme, taoïsme, etc offrent beaucoup de sagesse et de paix intérieure, très utiles dans le monde hyper-stressé où nous vivons. Alors pourquoi je reste dans ma religion catholique ? Parce qu’il y a pour moi des choses qui sont très importantes et à quoi je ne peux pas renoncer, pour rien au monde: la Sainte Vierge, le Pape, l’eucharistie,  l’exemple des Saints. Je sais très bien que l’Eglise catholique est une institution assez corrompue mais il y a plus que ça. En conclusion la question “quelle est la meilleure religion ?” devrait être posée tout d’abord par les hiérarchies ou têtes pensantes des différentes confessions. C’est à eux de se poser des questions. Mais finalement on va dans le sens opposé, on part du principe qu’on est la meilleure religion possible et à partir de là on cherche l’échange avec les autres confessions, donc dès le départ toute remise en cause ou volonté d’apprendre des autres est détruite dans l’œuf. Donc la réponse à la question ci-haut est tout à fait personnelle mais le monde a raté une occasion pour trouver une vérité supérieure. Le monde s’accommode dans la bêtise et l’ignorance. Les religions sont un produit des hommes, la meilleure religion se définit finalement par la foi. Foi en soi-même, dans les autres, en Dieu….Plus on a de la foi plus on est dans le bon !

Suis-je encore tellement attaché à l’Italie?

Je ne suis pas du tout attaché à l’Italie mais quelque chose qui m’a manqué cruellement dans ma vie est ma famille. Toute ma famille à part mes parents et mon frère sont en Italie. Maintenant il est vrai que moi et mon frère nous nous sommes mariés et avons eu des enfants. Mais justement maintenant je sens encore davantage le manque d’un oncle ou d’un cousin qui pourrait nous aider dans la construction de notre vie. Exemple: moi et ma femme nous ne trouvons pas de baby-sitter si nous voulons sortir. S’il y aurait un cousin ou une petite-cousine qui pourrait nous dépanner mais non ! Voilà pourquoi je ne dirai jamais à quelqu’un qu’il doit émigrer sauf en temps de guerre. Donc la photo avec les trulli est relative, elle se réfère plutôt à une nostalgie envers une famille absente qu’à une région d’Italie.

Quel est le plus grand crime ?

Vous avez des enfants ? Une fois que vous avez des enfants vous voyez le monde différemment. Non je ne peux pas souhaiter à quelqu’un d’avoir des enfants. Pourquoi ?Parce que je me suis rendu compte du poids des responsabilités quand on a un enfant et je ne peux pas voir un enfant souffrir. Si vous ne vous sentez pas prêt ne faites pas d’enfants parce qu’une fois qu’on a des enfants on restera père/mère pour toujours. Ce n’est pas un travail qu’on peut changer. Lisez la bible: le royaume des cieux est garanti pour les enfants mais quiconque corrompt un enfant commet le plus grand des crimes. Vraiment il n’y a pas pire que de donner de mauvaises bases à un enfant. Une fois qu’un enfant aura perdu l’estime/la confiance en soi il sera très difficile qu’il la récupère. Et un enfant ne perd pas l’estime/la confiance en soi tout seul, il faut l’action d’un adulte. Pensez-y !  Réparer un enfant endommagé psychologiquement est comme essayer de remettre un train déraillé sur les rails sans gru.

Dee gréisste Meschtbetrieb deen et gett.

Au fait, et gett keen esou e grousse Meschtbetrieb ewéi t’Busgesellschaft TICE nett méi weil TICE huet sech komplett veraennert – an zwar am gudden. Ech wenschen all deene Buschauffeuren di a ménger Schoulzäit aktiv waren daat schlemmst fir d’Zukunft ! Esou wiesou waat hun Rassisten an Alkoholiker fir eng Zukunft ?

Pourquoi je méprise la discrimination positive ?

Parce que au Luxembourg on est arrivé à un point où pour être choisi pour certaines places il faut être femme, étranger ou handicapé et cela a pris des proportions insupportables parce que justement des gens beaucoup plus capables sont discriminées et mises de côté. Non cela ne peut pas être le but de la politique dite de “discrimination positive”. Donner une chance aux femmes, étrangers ou handicapés oui mais pas au détriment de gens nettement plus qualifiées. Oui si c’est à qualification égale ! Ceci est aussi une explication pourquoi aux Etats-Unis Trump a gagné les élections présidentielles contre une femme et à la suite d’une présidence noire. Les gens en ont tout simplement assez de ces minorités qui finalement n’apportent rien de concret (voir aussi mon article sur Obama, pourquoi Obama est le pire président de l’histoire). Ils en ont marre de cette politique et le pire est que cette pratique n’a pas réduit les discriminations, bien au contraire. Au fait nous vivons dans une société abstraite où on peut toujours être victime de racisme si on est membre d’une minorité mais où même des membres de la majorité peuvent subir des injustices discriminatoires parce que par exemple on a préféré une femme pour une certaine place.

Faut-il avoir peur de la mort ?

Oui et non. Prenons l’exemple d’un match de foot: l’objectif pour chaque équipe est de gagner ou, à défaut, de marquer au moins un but sinon cela ne vaut même pas la peine de commencer. Est-ce que vous connaissez quelqu’un qui joue pour perdre ? Si on ne joue pas pour gagner, même si on est l’équipe la plus faible possible, le jeu n’a plus de sens et plus de raison d’être. Gagner est toujours l’objectif premier. L’objectif second est de marquer au moins un but, l’objectif troisième est de faire du mieux qu’on peut. Mais si on perd cela ne veut pas dire qu’on ne va plus jouer du tout et que c’est la fin du monde. La défaite offre plus d’enseignements qu’une victoire et parfois la défaite est comme une libération, surtout après un match particulièrement pénible ! Il en est de même pour la vie, vivre et rester en vie doit toujours être l’objectif premier sinon la vie n’a plus de sens. Il n’y a pas pire que de ne plus vouloir vivre car là la vie devient complètement vide de sens. Si on n’a pas de succès dans la vie il faut au moins essayer de construire quelque chose, même la plus minime, ou, au moins, faire le moins de mal possible et chercher le bonheur, pas seulement pour soi-même mais aussi pour les autres. Même le fait d’avoir rendu heureux une seule personne dans sa vie peut être quelque chose d’énorme. La vie est un jeu (et parfois un examen) mais la mort n’est pas la fin de tout, parfois c’est même une libération. La fin de la vie libère toutes les informations enfouies dans le subconscient et là on saura si on a réussi ou raté son examen. Voilà toute l’importance de rester en vie le plus longtemps possible pour apprendre le maximum de la vie et de soi-même pour ne pas, justement, rater son examen. Donc il ne faut pas avoir peur de la mort mais l’objectif premier est toujours de vivre et vouloir vivre !

Pourquoi Dieu permet des catastrophes?

Des catastrophes naturelles et humaines. Tout d’abord il faut savoir que beaucoup de gens dans notre monde occidental ne croient pas en Dieu, donc pour beaucoup de gens les catastrophes sont dues au hasard. Même moi je ne peux pas livrer une preuve de l’existence de Dieu qui puisse convaincre tout le monde. Ensuite il faut voir l’univers dans son ensemble: il y a le soleil et la terre est ronde. Si la terre ne serait pas ronde et s’il n’y aurait pas de soleil il y aurait beaucoup de catastrophes en moins. C’est justement parce que l’oeuvre de Dieu est parfaite qu’elle possède une marge d’erreur comme les plaques tectoniques qui bougent et qui causent des tremblements de terre. Le fait de bouger crée aussi des côtés positifs dont on ne parle jamais. Parce qu’il y a des différences de température dans le monde il y a du vent et des tempêtes, de la pluie et qui peuvent créer des catastrophes. Mais on ne parle pas des côtés positifs du vent, de la pluie et de l’air chaude. Peut-il y avoir une machine parfaite ? Déjà l’homme n’est pas parfait ou peut-être qu’il était parfait au départ mais puis il y a eu des influences extérieures qui l’ont corrompu. La terre autour ne pouvait pas éviter que tout soit parfait dans la vie de l’homme. Rien est éternel et comme ça l’homme ne peut pas vivre indéfiniment – c’est pour ça qu’il y a la mort. Mais pourquoi on ne parle pas des choses positives qu’a fait l’homme ? Il en a fait. Mais je croie qu’en fin de compte la plupart d’entre nous, quand il se regardent dans la glace, se disent “pourquoi moi ?”. Nous tous, on a l’impression qu’on a été traité injustement par la vie. Rares sont ceux qui sont contents avec eux mêmes et avec leur vie. Dieu permet des catastrophes et l’homme oublie trop souvent de voir aussi le bon côté des choses. Voir aussi mon article témoignage d’une rescapée d’une catastrophe naturelle.

Est-ce que le racisme et le nationalisme ont diminué ?

Bien-sûr que le racisme et le nationalisme ont diminué mais il faut savoir qu’il y a eu dans l’histoire des périodes de relative tolérance suivies par des périodes d’extrémisme et d’intolérance. Donc même si le racisme et la nationalisme ont diminué cela ne veut pas dire qu’ils ne vont pas revenir. Au fait le racisme ou le nationalisme est comme la radioactivité. Il ne faut pas lui laisser la moindre ouverture car il risque de s’infiltrer même dans les plus petites brèches. Et le racisme ou le nationalisme trouve toujours une arrière-porte par où entrer et peu prendre diverses formes – même les plus inattendus. Ainsi on ne parle plus de nationalisme mais de patriotisme et au lieu de racisme on dit profilage facial. Il faut donc être sur ses gardes sans oublier qu’une femme, un noir, un Arabe, un Italien ou un Portugais peut aussi être raciste ou nationaliste.

Faut-il créer une famille?

La seule obligation que nous avons est celle de payer ses impôts. Se marier et avoir des enfants n’est pas l’objectif ultime d’une vie. Il y a encore le travail, les loisirs (dans le sens le plus large, ce qui inclut les hobbies, les voyages, les préférences, les croyances, etc.), les amis. Il y a tellement de choses qu’il faut réussir dans une vie pour être un tant soit peu heureux. Et puis fonder une famille n’est pas donné à tout le monde. Si on ne peut donner que des mauvais exemples à ses enfants il vaut mieux ne jamais en faire ! Car c’est la responsabilité première: éduquer ses enfants. Il y en a qui ne font pas d’enfants car ils veulent être heureux et libres et c’est tout à fait leur droit ! Il faut savoir qu’avec la surpopulation (car notre planète est surpeuplée) il faut espérer que pas tous mettent des enfants au monde. Pour l’instant l’idéal serait une croissance démographique zéro car sinon nous courrons vers la catastrophe ! La responsabilité deuxième est d’aimer le conjoint. Et là aussi on remarque qu’il y en a qui auraient mieux fait de rester “seuls”. Se marier pour maltraiter ou dominer son conjoint ou seulement pour ne pas être seul n’est pas le bon moyen. Et puis il y en a (beaucoup plus qu’on pense) qui ne sont pas attirés par le sexe opposé. Il y a les homosexuels mais il y a aussi les asexuels et il y a ceux qui veulent rester tout simplement libres ou qui ne cherchent pas trop les contacts avec l’autre sexe. Et qui sont quand même heureux ! Ou posons la question différemment: est-ce que les gens vivant en famille sont tous heureux ?

2 Responses to FAQ

  1. Marife says:

    Hello kuya vince this is day2 maribel cousin’s from surigao, can you translate it into english coz i did not understand your language.

    • Vincenzo says:

      Hi Dayday, I cannot translate it all, it’s too much. Do you want a translation of an article in special ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *