Censure

En Europe beaucoup ne savent pas la chance qu’ils ont d’être dans un continent où on a une relative liberté d’expression. Comment expliquer qu’il y a régulièrement des bêtises de toutes sortes qui sont publiées sur internet et même sur d’autres médias? Peut-être que chaque Européen devrait faire un stage d’au moins un mois dans un pays extra-européen. Déjà dans des pays européens comme la Turquie ou l’Azerbaïdjan on risque la prison pour avoir seulement dit son opinion.

Aux Etats-Unis il y a une forte pression du capital et d’autres groupes d’intérêt. Là aussi on ne peut pas toujours dire ce qu’on pense car l’Amérique connaît des lois très bizarres où on risque même d’être enfermé en prison pour un délit de vitesse sur la route. Mais en Europe aussi il y a des limites, en France par exemple à cause de la violence de certains groupes ethniques, on parle aussi de communautarisme, qui ne supportent pas que des gens différents puissent exprimer leur opinion (exemples: Charlie Hebdo, lisez aussi ceci). Il y a donc une censure officielle, pratiquée par le pouvoir, et une censure privée, pratiquée par des individus. Et puis il y a les limites légales à la liberté d’expression: encore récemment au Luxembourg une politicienne est allée poster un commentaire insensé sur internet et qui lui a coûté son poste. Mais est-ce qu’il y a trop de liberté en Europe ? Il n’y a jamais assez de liberté mais il n’y a aussi jamais assez de responsabilité.

Doit-on faire attention et peser chaque mot que l’on veut prononcer ? Oui si on ne veut pas d’ennuis.  Je n’ai malheureusement pas de remède car même moi je ne sais pas où tracer une limite: on ne fait jamais trop attention. Par contre l’histoire tourne grâce à des gens qui prennent des risques et disent leur opinion. L’opposé est la bêtise qui, bizarrement, est presque toujours tolérée par le pouvoir. Je me rappelle que sous Pinochet au Chili le mouvement punk a connu de beaux moments car justement la dictature n’avait pas peur de la bêtise et de la médiocrité. Les vrais imbéciles ne s’attaquent pas au pouvoir et dans le monde il vaut mieux parfois être bête que cultivé. Moins on réfléchit plus on est accepté, c’est le grand paradoxe. Le niveau de civilité d’une nation se mesure aussi à sa tolérance envers la bêtise. Un pays où on tolère trop la bêtise est un pays qui n’avance pas. La religion prend un rôle à part car souvent elle s’accommode avec le pouvoir, les dictatures laissent parfois une certaine marge de liberté aux religions car justement, dans la plupart des cas, les religions appellent à accepter l’état des choses. En Iran ceci s’est retourné contre le pouvoir mais dans certains pays du moyen-orient la religion est un facteur de renforcement du pouvoir en place.

Même moi je prend des risques, voici le commentaire que j’ai reçu d’un certain watchdog: “Wat sin hei vill rassistesch Aussoen. Gemeld”. Lisez un peu à travers ce site et dites moi où il y a un article raciste. Mais où va-t-on si on se fait traiter de raciste pour un rien? Non, plus que jamais nous devons être contents et fiers de notre liberté et tout faire pour la sauvegarder. Et plus que jamais nous devons combattre la bêtise, je pense, entre autres, à ces mouvements populistes qui connaissent une certaine progression en Europe. Le pouvoir corrompu aime la bêtise mais les gens intelligents aiment la vérité. Le monde progresse grâce à la vérité.

Encore une fois je dois insister pour un feedback sur mes articles. Faites un like/dislike en bas de mes articles ou envoyez-moi un mail ou faites un chat (plus anonyme et pas nécessaire de donner la vrai adresse email). Merci d’avance !

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *