Qui veut la guerre en Syrie ?

Savez-vous combien de jeunes Français et Belges sont allés combattre en Syrie ? Les médias disent plus ou moins 3.000. Mais en réalité ils sont plusieurs dizaines de milliers. Des dizaines de milliers qui ont pu quitter l’Europe sans problèmes et il y en avait qui étaient recherchés par la police. Comment est-ce possible ? Parce que les autorités n’arrivent plus à gérer le problème des banlieues. C’est une énorme bombe à retardement. Donc autant les faire partir avec l’espoir qu’ils aillent rejoindre leur Allah et ne reviennent plus. La France et la Belgique veulent se débarrasser de ces jeunes. C’est aussi simple que ça. La Syrie est un énorme échappatoire non seulement pour la France et la Belgique mais aussi pour le monde arabe. Le monde arabe doit se débarrasser de tout ces milliers de jeunes qui n’ont plus de perspectives car il n’a plus rien à leur offrir. Pauvreté, corruption, conflits, problème de l’eau, les problèmes ne manquent pas dans le monde arabe. Cette énorme frustration doit pouvoir sortir. Et la Syrie, et dans un moindre mesure l’Irak, est la bienvenue (voir aussi mon article “apocalypse arabe“). Non personne n’a intérêt à ce que cette guerre se termine sauf peut-être la Russie. La Syrie et l’Etat Islamique sont une bénédiction pour le monde. C’est horrible à dire mais c’est ainsi. Les assassins des 130 personnes du 13 novembre 2015 à Paris ne sont pas les terroristes mais nos Etats et le monde arabe. C’est l’Europe entre autres qui a permis la constitution de l’Etat Islamique (Daech). Sans l’aide de la France et du Royaume-Uni Daech ne serait pas aussi fort. La France surtout a besoin d’un ennemi pour détourner l’attention de ses problèmes. La peur est une tactique pour manipuler la population mais actuellement ça semble ne pas marcher car Hollande reste très bas dans les sondages et les gens vont quand même manifester dans la rue pour défendre leurs acquis (voir loi sur le travail).

La troisième guerre mondiale se déroule actuellement en Syrie, Irak, Afghanistan et dans une moindre mesure au Haut-Karabagh (problème Arménie/Azerbaïdjan) et il est à craindre que le pire est encore à venir. Une vision apocalyptique pour l’avenir serait une guerre nucléaire entre Iran et pays arabes ou entre Turquie et Russie et ceci devient de plus en plus plausible. Les prochaines élections aux Etats-Unis ne préparent rien de bon, ce sont deux candidats au service du démon.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *