Diable en Ukraine

Est-ce que le diable n’aurait pas deux têtes ? Hitler et Staline il y a 80 ans, aujourd’hui une tête représentant le conservateur, une autre le libéral ? Un bel exemple est le couple Hollande-Merkel qui a réussi à chasser les Britanniques de l’Europe. Ce diable a aussi été incapable d’empêcher les guerres au Proche-Orient et en Ukraine. Car la guerre en Ukraine a débuté en 2014 et c’est là qu’il aurait fallu la stopper. Mais la politique incohérente du couple Hollande-Merkel a jeté de l’huile sur le feu. Il faut néanmoins dire que la guerre débutée le 24.02.2022 n’était pas prévisible et on ne peut malheureusement pas l’imputer seulement au diable Hollande-Merkel. De même les conflits au Proche-Orient sont trop compliqués pour chercher un seul coupable. Est-ce que le diable n’est pas, en quelque sens, aussi un dieu ? Un dieu indien avec plusieurs avatars ? Un de ces avatars est Poutine mais aussi les dirigeants iraniens. Si le shah était le diable ceux qui sont venus après, bien que parlant au nom de Dieu, sont au service du diable et même mieux que le shah. Un autre avatar est le likoud qui n’est pas une personne mais une organisation mais très bien au service du diable. Le Poutine d’aujourd’hui n’est plus le Poutine d’hier, voilà un psychopathe qu’il aurait fallu freiner il y a bien longtemps. D’un autre côté cette guerre a réussi à détourner l’attention du covid-19. Le covid-19 était devenu une véritable psychose, pire un cauchemar, et il fallait une guerre pour qu’on retombe pieds sur terre. C’est triste mais voici comment fonctionne le genre humain.

Avec cette guerre nous avons aussi l’inflation et une croissance au ralenti, de plus plusieurs pays connaissent une famine. Choses qu’il y aurait eu aussi sans cette guerre mais qui, elle, a aggravé les choses. Où va-t-en maintenant ? L’Ukraine est unie comme jamais dans son histoire, l’Union Européenne et l’Otan sont redevenues attrayantes, les Etats-Unis ont retrouvé un rôle de leader. Ce ne sont que de tout petits pas mais il faut continuer sur cette voie. L’environnement crie à l’aide, une canicule sans précédent s’est abattue sur l’Europe, le grand ennemi est le changement climatique et puis vient Poutine. Le mot magique est ensemble et les Britanniques ont choisi la pire chose qu’ils pouvaient faire: se désunir de l’Europe. Personne n’y a gagné, un grand gagnant, la bêtise, 800 millions de perdants, l’Europe. Il faut faire entrer l’Ukraine, la Moldavie, l’Albanie au plus vite en Europe. Et puis demandons aussi aux Norvégiens et aux Islandais de nous rejoindre. C’est maintenant ou jamais. A l’horizon une grande épée de Damoclès: un point d’interrogation; personne ne sait ce qui va se passer maintenant, nous sommes trop à la merci de ces malades que sont Poutine, Xi, Bolsonaro, Kim, Néthanyaou, Assad, Erdogan, Khamenei…

Alors, avant qu’il y ait une autre guerre il s’agit aussi d’oeuvrer pour la paix, la vérité et la justice dans le monde. Tout sauf ne rien faire ou jeter de l’huile sur le feu !

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.