Qui était derrière Mohammed Mehra ?

L’année 2015 a commencé on ne peut pire. Les attaques terroristes se succèdent en Europe, voir tueries au Charlie Hebdo, dans une épicerie cachère à Paris, à Copenhague. Mais ce n’est rien, pour ainsi dire, en comparaison avec les attaques dans les pays musulmans. Vendredi 20 mars une attaque des plus barbares: plusieurs attentats-suicide ont tué plus de 140 personnes au Yémen, deux jours avant plus de 20 morts dans une attaque à Tunis. Sans compter les attentats presque quotidiens en Irak et en Syrie. Notre plus grande crainte se trouve bien-sûr en Europe puisque nous y vivons. Bien-sûr les événements dans les pays musulmans ont une répercussion chez nous. Face à des politiciens qui ne font que jeter de l’huile sur le feu nous sommes comme pris entre deux feux. Non malheureusement les simples mortels ne peuvent plus rien faire. Nos vrais ennemis ne s’appellent pas Kouachi, Mehra ou Coulibaly. D’un côté nous avons des politiciens, Obama en tête, qui ne font rien contre Assad en Syrie ou Néthanyaou en Israël. Et nous avons nos intellectuels, nos têtes pensantes qui pour la plupart nous avertissent d’un danger musulman imminent. Je peux être fier du Luxembourg, c’est encore un des rares pays qui critique Israël et qui a une gauche digne de ce nom au pouvoir. Pour le reste il ne reste plus que la Grèce mais qui n’a pas cette chance d’être un petit pays inoffensif et riche. La Grèce subit des pressions horribles du reste du monde qui risquent bien de détruire tous les espoirs nés de l’élection de Syriza au pouvoir. Inutile de donner la faute seulement à l’Allemagne de Merkel, les pressions viennent de partout ! Donc les terroristes à la Mohammed Mehra sont en fait provoqués par Obama, Merkel, Sarkozy ou les intellectuels de la trempe de Michel Houellebecq ? On avait oublié les lobbies du monde de la finance. Mais est-ce que c’est tout ? Je donnerais la faute aux morts causés par Mohammed Mehra en partie aussi à Sarkozy mais malheureusement il y a pire.

Encore une fois je peux être fier du Luxembourg, ici nos musulmans, par la voie de la shoura donc l’organe représentatif de toutes les associations musulmanes, ont eu le courage de se distancer et de critiquer l’islam tel qu’il est exporté par les riches monarchies du golfe. Les intellectuels de l’extrémisme musulman se trouvent bien au Golfe. L’Iran a une part à part car il soutient seulement des terroristes de la mouvance chiite. L’extrémisme musulman a aussi ses Marx, Engels, Proudhon et ce sont malheureusement eux qui ont la plus grand responsabilité dans les attaques terroristes. Oui Mohammed Mehra, qui avait très peu d’études, était manipulé par des gens qui, eux, ont fait beaucoup d’études. Mohammed Mehra ou les frères Kouachi étaient des mauvais musulmans, ils ne pratiquaient pas vraiment leur religion. Les têtes pensantes de l’extrémisme islamique sont religieux mais ont perverti leur foi. Oui car en religion, et surtout en religion, le mieux est l’ennemi du bien. A force de trop prendre à la lettre sa religion on finit par fournir des excuses aux terroristes ou à tous ceux qui commettent des violences au nom de la religion. Bien-sûr ces intellectuels prennent garde de se distancer de la violence et du terrorisme. Non ils ne manipulent pas directement les terroristes mais prennent la place à ceux qui prêchent la paix et l’amour. Ils ne se rendent pas compte qu’ils exportent un islam malade qui détruit les esprits. Ils ont créé le virus mais pas l’épidémie. Bien-sûr ce n’est pas eux qui ont dit aux virus d’aller contaminer des victimes. Mais les bacilles ont trouvé l’environnement propice pour se répandre. Qui ne se rappelle pas de Hans Van Themsche ce néo-nazi qui a tué deux personnes à Anvers seulement parce qu’elles étaient étrangères ? Son père pleurait lorsqu’il était au téléphone avec une chaîne de télévision, il ne pouvait pas expliquer ce geste. Non son père n’a jamais dit à son fils d’aller tuer des personnes innocentes seulement parce qu’immigrées mais son discours de tous les jours, ses convictions politiques ont conditionné son fils. Son père était un raciste notoire et un des membres fondateurs du parti d’extrême droite flamand le Vlaams Belang. Voilà comment se créent les terroristes ! Et maintenant le pire: ces monarchies du golfe sont toutes soutenues par nos pays. Non même pas une critique. Est-ce que nous avons mauvaise conscience pour toutes les injustices que nous causons au monde arabo-musulman que nous n’osons pas critiquer un pays tel que l’Arabie-Saoudite ? Bien-sûr les injustices sont là, bien-sûr les Palestiniens souffrent terriblement, bien-sûr Assad est un des pires criminels de l’histoire et on le laisse faire, bien-sûr la politique des HLM en France a créé des ghettos où sont parqués beaucoup d’immigrés musulmans. Est-ce que moi si j’étais à la place de Mohammed Mehra j’aurais agi de même ? Peut-être non mais je serais en très grande colère. La colère est permise mais pas le fait de l’utiliser pour tuer. Et ceux qui l’utilisent sont aussi ceux qui ont fait le lavage de cerveau derrière. Mais où faut-il commencer ? Aider les Palestiniens ou condamner d’abord les intellectuels de l’extrémisme islamiste ? Soutenons d’abord ceux qui, en terre d’Islam, prêchent la paix et l’amour car ils sont là et ils sont nombreux. Or ils n’ont pas ces énormes moyens financiers à leur disposition. L’université Al-Azhar au Caire, plus haute autorité de l’islam sunnite, ne favorise pas ces discours extrémistes. Or on ne l’écoute pas assez et voilà tout le défi !

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *