Fin du monde

La destruction de forêts de par le monde atteint chaque année de nouveaux records. Avec l’élection de Bolsonaro au Brésil le pire est à craindre pour la forêt amazonienne. En somme plus il y a d’alertes au sujet de l’environnement plus la nature est détruite. Les raisons pour la destruction de l’environnement sont vite trouvées: surpopulation, expansion de l’agriculture incontrôlée, capitalisme sauvage, pauvreté, ignorance ou tout simplement cupidité. L’augmentation des catastrophes naturelles, inondations, feus de forêt, tempêtes, sècheresses ne semble pas effrayer nos décideurs politiques et économiques. A part cela il ne faut pas oublier la guerre. Tant qu’il n’y a pas de paix dans le monde il ne faut pas s’attendre à ce que les hommes se fassent plus de soucis pour l’environnement. Il ne faut pas oublier non plus la dictature. Tant qu’il n’y a pas de liberté on ne peut pas s’attendre à ce que les gens se fassent plus de soucis pour l’environnement.

Quel merveilleux pays le Brésil ! C’est le pays où on pratique le plus d’opérations de chirurgie esthétique dans le monde. A part cela c’est le pays qui connait les plus hauts taux de criminalité, la sexualité y est très libre, la politique est des plus corrompues, nul part ailleurs le fossé entre riches et pauvres est aussi grand, la moitié de la population est laissée dans le dépourvu. Bien évidemment cette autre moitié de la population, métisses pour la plupart, a d’autres soucis, plus prioritaires pour eux, que l’environnement. Résultat: c’est le plus grand destructeur de l’environnement dans le monde. Et personne ne fait rien car le Brésil est considéré un ami, un pays “libre”. Mais que faire alors ?

Il faut se dire que le risque d’une nouvelle guerre mondiale est assez limité mais que cette fois des catastrophes naturelles d’une ampleur jamais vue dans l’histoire sont fort possibles. Des catastrophes avec des centaines de milliers de morts, peut-être même des millions et cela en peu de temps. Les Trump, Bolsonaro, Néthanyahou, Assad, Kim, Xi, Poutine vont nous amener droit vers la catastrophe, cela est sûr, les ennemis ne manquent pas. Il n’y a pas de solutions en vue car il ne faut pas oublier le pire de tout: l’hypocrisie de nos politiciens ici, dans le monde “libre”. Car c’est eux qui pourraient faire le plus. L’Europe est le plus grand ennemi, non pas par action mais par omission. Ne pas faire le bien alors qu’on a l’opportunité de le faire est pire que faire le mal, n’est-ce pas président Obama ? On a beau organiser des méga-conférences sur l’environnement, il faut agir. La destruction des forêts est due à l’inaction de l’Europe. Au moins ceci étant dit on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Maintenant on peut courir droit dans le mur car c’est là que va l’Europe. La question est de savoir si ce n’est pas déjà trop tard.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.