De l’importance du “Schamgefühl”

Avons-nous honte de notre propre corps ? Je préfère le mot allemand “Schamgefühl” qui s’apparente davantage à gêne. Bien-sûr qu’il ne faut pas avoir honte de son corps mais pourquoi l’homme, ici aussi je préfère l’expression allemande “Mensch”, ne se promène-t-il pas tout nu vu qu’il n’a pas besoin d’avoir honte de son corps ? Il y a un mouvement des naturistes mais qui reste marginal bien-sûr. Pourquoi nous nous gênons aussi de la sexualité ? Sauf dans les pays scandinaves, les gens dans la plupart des pays se gênent beaucoup de la sexualité.

Et maintenant le plus beau: la gêne nous protège de nous-mêmes et protège en même temps les autres. S’il n’y aurait pas cette gêne, il y aurait encore plus de viols et de pédophilie. Il faut savoir que la plupart des cas de viols et de pédophilie n’est pas signalée. C’est donc un problème beaucoup plus grave qu’on pourrait l’imaginer. Ceux qui parlent de sexualité libre ne sont rien d’autres que des criminels. Il n’y a rien de mal à se promener tout nu dans un camp naturiste mais pour le reste il vaut mieux, même si cela sonne un peu bigot, que ce soit caché, à l’abri des regards. Et c’est ce qu’il faut enseigner aux enfants dès leur plus jeune âge. Un corps ça se protège, la sexualité ça se cache. Cela risque de choquer certains mais pensez à la gravité d’un enfant victime d’inceste. Il vaut mieux 1000 personnes qui cachent leur sexe qu’un seul enfant victime de pédophilie. C’est difficile à avaler mais il faut se rappeler le péché originel. Parce que l’homme voulait pouvoir distinguer tout seul le bien du mal il a eu honte de son propre corps. Pour pouvoir distinguer entre le bien et le mal il faut une morale, des règles et…de la gêne. Les animaux n’ont pas besoin de morale ou de lois, c’est pour cela qu’ils peuvent se promener tout nus.

La révolution sexuelle des années 1960, ’70 a aussi eu ses côtés bénéfiques mais après cela il a fallu considérablement renforcer les lois contre les viols et la pédophilie. Avant par exemple l’expression viol conjugal n’existait pas. D’un côté plus de liberté mais d’un autre côté plus de règles. On a trop tendance à l’oublier. Le point plus positif de la révolution sexuelle est que l’homosexualité n’est plus considérée un crime. Un autre point positif est que la femme est devenu beaucoup plus active que passive sur le plan sexuel. La sexualité entre des personnes qui s’aiment n’est rien de mal et la femme aussi a le droit de jouir du sexe. Mais il faut aussi voir les statistiques: le nombre de divorces bat des records et beaucoup de ces divorces sont liés à des problèmes liés au sexe: infédélité d’un conjoint, problèmes de sexualité d’un partenaire, etc. Là aussi la règle est: la gêne protège le couple ! Bien-sûr ceci va choquer beaucoup de gens car la plupart disent qu’on ne peut pas vivre sans sexe dans un couple et que le sexe est très important pour l’entente conjugale. Alors ceci: le Mahatma Gandhi était marié et avait des enfants mais les 30 dernières années de sa vie il n’a pas eu une seule érection et sa femme l’a même remercié pour ça. Une femme peut vivre sans sexe, l’homme beaucoup moins. Et puis il faut savoir que le sexe entre conjoints est différent du sexe entre amants ou partenaires occasionnels. Beaucoup d’hommes mariés vont voir des prostitués car ils cherchent quelque chose qu’ils ne trouvent pas dans leurs couples. Et puis le viol conjugal est toujours très répandu car la majorité des cas n’est pas signalée. Donc voilà toute l’importance de la gêne dans un couple. Une sexualité contrôlée, qui suit des règles, est importante pour la survie et la bonne santé d’un couple. Et la chasteté n’est nullement néfaste pour un couple, parfois des périodes d’abstinence sont même très bénéfiques. Et puis il faut savoir qu’avec le temps, surtout s’il y a des enfants, la femme sent beaucoup moins le besoin de rapports sexuels. Bien-sûr qu’il y a des exceptions mais il ne faut pas confondre règle et exception.

Depuis les années 1990 les femmes font beaucoup plus valoir leurs droits, maintenant c’est la femme qui sait dire non. C’est l’égalité juridique totale entre sexes. Les enfants sont beaucoup plus protégés, déjà le fait que des inconnus regardent trop longtemps des enfants peut rendre suspicieux quelque uns. N’est-ce pas le moment de renforcer sa gêne surtout si on est un homme ? Qui de nous a une sexualité tout à fait normale ? Qu’est-ce qu’est normal ? Désolé, en conclusion je pense que moins est plus.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *