Equilibre

Chacun de nous cherche le bonheur mais pour ceux qui n’arrivent pas à le trouver la première étape est de trouver au moins leur équilibre.

On distingue entre équilibre passif et équilibre actif. L’équilibre passif est un état où on n’est est un poids pour personne et la volonté d’atteindre un objectif fait tenir en vie. Le meilleur exemple est celui de ce réfugié syrien qui a tout perdu et qui erre quelque part en Europe. Son rêve est d’arriver dans un pays assez riche pour lui permettre de recommencer une nouvelle vie et de peut-être, un jour, retourner chez lui. Attention: vivre de la charité ne signifie pas être un poids pour quelqu’un, bien au contraire.

L’équilibre passif sous-entend aussi d’une part qu’on a une activité régulière et qu’on ne s’ennuie pas trop durant la journée et d’autre part qu’on a une certaine morale et qu’on respecte les lois.

L’équilibre actif est celui où on comprend et accepte soi-même et où on a assez de connaissances humaines pour comprendre les autres. En outre l’équilibre actif sous-entend qu’on est optimiste et confiant en soi.

Equilibre en général va de pair avec des notions comme lucidité, sens dans la vie, sagesse, sérénité, intelligence émotionnelle.

Malheureusement beaucoup n’ont pas vraiment un objectif devant eux ou ne sont pas contents avec eux-mêmes. Pour ceux qui n’ont pas encore atteint leur équilibre il faut absolument travailler constamment sur leur personnalité. Quelques moyens:

  • consulter régulièrement un psychologue
  • pratiquer la méditation, l’auto-hypnose
  • chercher constamment des occupations (travail, maison, loisirs, etc.)
  • lire des livres sur ces thèmes
  • demander conseil, se confier, ne pas se renfermer
  • chercher les relations humaines, ne pas s’isoler
  • renforcer l’amour dans ses relations avec les autres
  • si possible renforcer sa foi, pas seulement en Dieu mais aussi en la vie

Vous vous sentez très mal dans votre peau ? lisez ceci

Le bonheur est un état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents. Le bonheur n’est pas seulement un état passager de plaisir, de joie, il représente un état d’équilibre qui dure dans le temps. (wikipedia)

Ce que n’est pas le bonheur: vivre dans la médiocrité, la nonchalance ou aux dépens des autres. Le bonheur c’est quand on est heureux au travail, a une vie sentimentale épanouie, a un hobby intéressant où on peut rencontrer du monde, a une certaine spiritualité qui donne un sens à la vie. Et bonheur rime avec équilibre mental. D’une manière un peu plus primaire chacun de nous a ses besoins fondamentaux qu’il désire satisfaire:

  • besoin de contacts humains, d’affection
  • besoin d’être compris, d’une certaine autonomie dans sa vie
  • besoin d’ordre dans sa vie, de règles de conduite
  • besoin d’une identité, d’un espace personnel pour ses actes et pensées
  • besoin de satisfaire ses envies, de ce qu’il désire ou a besoin
  • besoin de reconnaissance, d’un rôle dans la société

beaucoup de conflits ou de frustrations naissent du fait qu’un de ces besoins n’a pas été satisfait. Les causes se trouvent souvent dans l’enfance. Un traumatisme vécu dans la tranche d’âge 0-7 ans peut avoir des répercussions sur le restant de la vie (voir aussi mon article quel est le plus grand crime?). Il y a aussi l’éducation donnée aux enfants, l’exemple des parents. Il convient parfois de chercher de ce côté-là pour trouver des réponses.

Etre en bonne santé peut aussi aider à être heureux mais soyons francs combien de gens sont vraiment heureux ? Combien sont frustrés au travail ? Combien ne sont pas heureux dans leur vie de famille ? Combien souffrent de solitude ? Combien ont des problèmes de santé récurrents ? Et si vous vivez une situation difficile: vous êtes dans un pays en guerre, vous avez perdu votre travail, vous venez de divorcer, vous avez été cambriolé, vous êtes en prison, un membre de votre famille est décédé ou a eu un accident, vous avez été opéré, vous avez des problèmes d’argent…Finalement la question qui se pose est: mais qui est heureux ? Tout ce que la plupart de nous veulent est tout simplement le bonheur mais avoir un objectif devant les yeux, être occupé à faire quelque chose ne donnent pas déjà un sens à la vie ? Est-ce que cela n’est-il pas plus important que le bonheur ?

Le but de mon blog est celui que si vous ne trouvez pas le bonheur essayez au moins de trouver un minimum de sens dans votre vie et un maximum d’équilibre. Et si vous avez été la victime d’injustices de la part de certains pourquoi ne pas leur montrer que vous êtes quand même content ? On peut feindre le bonheur, ne pas montrer qu’on est triste ou abattu. C’est un de mes trucs face à des gens qui n’ont pas mérité leur chance et qui font du mal aux autres. C’est aussi une forme de vengeance de leur montrer qu’on est quand même heureux. Et même dans certaines situations difficiles, où c’est la faute de personne, il fait bon de sourrire ou ne pas montrer sa tristesse.

La foi en Dieu et le contact avec sa famille peuvent amener vers plus de bonheur ou d’équilibre mental, c’est sûr. En ce qui concerne la famille, il faut constater qu’avec la mobilité professionnelle croissante de plus en plus de gens sont éloignées de leurs famille. En ce qui concerne la foi en Dieu, je pense que la foi toute seule n’est pas suffisante, il faut une certaine pratique religieuse mais beaucoup ne sont pas constants et se laissent vite décourager. Je rappelle encore une fois les piliers de la vie de catholique où il faut dire que bon nombre se retrouvent aussi dans d’autres religions. Ne vous attendez pas à recevoir une récompense si vous pratiquez davantage votre religion. Je n’ai malheureusement pas de remèdes pour ceux qui doutent, qui se posent beaucoup de questions ou ne croient pas en Dieu car mon problème est cette boucle: il faut un minium d’équilibre pour pratiquer convenablement une foi mais il faut une foi si on ne trouve pas d’équilibre. Ce n’était pas Jacques Attali qui disait que la contradiction est la clé vers la vérité…?

Ce qui freine le bonheur est la quête d’avoir toujours plus ou la jalousie envers d’autres. Est heureux dans la vie celui qui ne se plaint pas. Finalement le but final de la vie n’est peut-être pas d’être heureux. La vie comporte la souffrance et la mort fait partie de la vie. Peut-être que notre vie ne nous appartient pas et que nous avons une mission à remplir sur terre. Il incombe à chacun de nous de trouver cette mission et voilà ce qui fait la vie digne d’être vécue.

En fin de compte la vie n’est qu’une loterie et faite d’épreuves permanentes. Et chaque épreuve peut apporter quelque chose, peut aider à être plus heureux plus tard, donner de l’expérience pour éviter d’autres bêtises plus tard. Le bonheur va en grandissant au fil des épreuves. On a tous nos croix à porter. Etre heureux oui mais aussi: trouver son équilibre et trouver son chemin. Si on est religieux l’objectif ultime est de se retrouver au paradis une fois son chemin terminé et pour cela il faut tout un travail de préparation. La fin de quelque chose est toujours le début de quelque chose d’autre.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *